Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
gite aveyron l'oustal de saint-juery

Articles récents

Un petit paradis pour le tourisme vert

25 Janvier 2015 , Rédigé par l'oustal de saint juéry Publié dans #LE SUD AVEYRON

LES RASPES du TARN :

Une destination dans un milieu préservé et sauvage.

 

http://www.raspes-du-tarn.fr/includes/plugins/player_flash_video/index.php?nomvideo=raspes.flv

 

8 Raspe du Tarn 

Changement de décor...

Oubliées les falaises calcaires des Gorges du Tarn. A 20 km en aval de Millau, à partir de Saint-Rome-de-Tarn, l'environnement de la rivière change. On pénètre dans les Raspes. Un territoire d'une quarantaine de kilomètres, entre Saint-Rome et Brousse-le-Château qui forme une frontière naturelle, tant géologique que culturelle et historique, entre les Causses et le plateau du Lévezou.

  
Ici le Tarn serpente entre les roches métamorphiques : schiste, granit, que l'eau a façonné au fil du temps pour former des gorges abruptes. Le mot "Raspes" vient d'ailleurs de l'occitan raspar qui signifie "râper", comme l'action de la rivière sur les roches. Le changement est visible aussi au niveau de la végétation : châtaigniers (qui ont longtemps constitué la ressource principale) et genêts peuplent les coteaux.

 

Près des villages, les cultures en terrasses, notamment la vigne, étaient légion. Certaines parcelles subsistent. A Broquiès, au domaine de Bourjac, un viticulteur produit ainsi un VDQS Côtes de Millau.

 


Ce pays des Raspes est aussi chargé d'histoire. Châteaux, édifices religieux et sites patrimoniaux foisonnent. A Brousse, le château offre une immersion à l'époque médiévale.

 

A Ayssènes, le promontoire du Roc Saint-Jean, outre le panorama sur les méandres du Tarn, permet de visiter les vestiges de l'ancienne place forte. Idem aux Costes-Gozon où ne subsiste que la chapelle de l'ancien château de la famille de Gozon.

 


Les Raspes, c'est aussi un territoire sauvage et préservé où la couleur verte éclate. Celle naturelle des eaux du Tarn et de la végétation. Un petit paradis pour le tourisme vert, à arpenter via les nombreux itinéraires de randonnée.

 

Ce territoire offre également des activités liées à la rivière dont le cours, jadis tumultueux, s'est assagi avec la construction, au début du XX e siècle, des barrages de Pinet et de La Jourdanie : pêche, canoë à Broquiès et à la base nautique de Saint-Rome de Tarn, baignade sur les plages aménagées de Saint-Rome ou du Mas de la Nauc, près du Viala du Tarn, où est amarré le Héron des Raspes, bateau promenade qui fait découvrir les lieux au fil de l'eau.

 

Bref, les Raspes cachent bien des richesses à découvrir pour qui aime sortir des sentiers battus.
 

Lire la suite