Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un troupeau de cochons contre une cloche 1794

21 Juin 2015 , Rédigé par Gite l'oustal de saint juéry Publié dans #HISTOIRE EN AVEYRON

       

À la révolution, toutes les cloches des villages devaient être descendues de leur clocher et déposées dans les magasins généraux, avec tous les autres matériaux métalliques pour la fonte. (Une fois fondue la matière devait servir à la fabrication de canon). 
C’est ainsi, que le directoire de Mur-de-Barrez avise le conseil municipal de Campouriez de procéder à la décente de leur cloche. Le 20 octobre, celui-ci se rendit sur place pour s’assurer de l’opération, la cloche fut descendue et installée dans l’église… 
Qui a pris la cloche ? Le 16 avril 1794, l’église fut cambriolée. La porte fracturée et la cloche enlevée. Gros émois dans la commune. Les recherches sont lancées, les conseillés municipaux et les commissaires sont sur le pied. Chacun d’eux on prit un détachement de la garde nationale, ils ont visité toutes les maisons et endroits les plus reculés, dans les bois, les jardins champs. Malgré toutes les recherches, ils n’ont pu découvrir pas le moindre indice.

La cloche de la Vinzelle

 

La cloche fut retrouvée quelque jour après, au bout d’un précipice dans une châtaigneraie. Elle était cachée et enfouie dans la terre. Ils réquisitionnèrent deux paires de bœufs, pour la sortir et la ramener à Campouriez. La cloche fut ramenée dans un joyeux triomphe, elle y resta douze jours, ensuite elle fut transportée au magasin général d’Entraygues. Le 1 janvier 1795, le maire donna lecture à son conseil d’une lettre de l’agent national du district, leur demandant de remettre de suite le contingent de cochons de la commune. Le conseil nomma Gineston, maire et Raynal officier municipal afin de conduire les cochons. Après la remise du troupeau, il leur fut autorisé à aller au dépôt des cloches à Entraygues pour en retirer une.

La cloche fût retirée et de nouveau hissée dans sa tour.

Partager cet article

Commenter cet article