Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le panier de produits locaux et bio des "Loco Motivés"

4 Mai 2013 , Rédigé par Gite l'oustal de saint juéry Publié dans #PATRIMOINE CULINAIRE DE L'AVEYRON

Sur le Lévezou, les producteurs se lancent dans le circuit court, pour satisfaire leur clientèle et mieux vivre.

Le Lévézou a deux visages. Secteur hostile, isolé, exposé aux quatre vents en hiver ; il dévoile un décor verdoyant bercé par le cui-cui des oiseaux dès le printemps. Ici, tout le monde se connaît et l’entraide et la solidarité sont au cœur de la vie quotidienne.

Comme dans un petit village gaulois, on pourrait vivre en autarcie. Ardents défenseurs de la ruralité, au sens noble du terme, les habitants constituent une mosaïque de personnalités et de savoir-faire qu’ils mettent au service de la collectivité pour préserver certaines valeurs.

Depuis plus d’un an, l’association “Loco Motivés” travaille à la relocalisation de son alimentation sur son territoire.

"L’idée a germé parce que Laëtis, entreprise de création de sites Internet d’Arvieu, mène chaque année une opération de mécénat. Ils ont réfléchi à ce qui était important pour eux au quotidien : la nourriture", raconte Anthony Degoute, trésorier de l’association et boulanger à Caplongue, fief des Loco Motivés.

Le mécénat a donc permis de financer des heures de travail pour monter le projet.

Valorisation et développement

Valorisation des calories perdues dans les jardins privés, cueillette sur les fruitiers sauvages et mise en place d’ateliers de transformation, échanges étaient envisagés.

Mais l’association s’est surtout concentrée sur le développement d’une offre de paniers hebdomadaires. "Contrairement aux Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) où les consommateurs s’engagent sur une certaine durée, payent à l’avance et ne choisissent pas le contenu de leur panier, nous avons misé sur la liberté pour être au plus près des besoins des adhérents".

Les Loco Motivés font travailler des producteurs locaux qui s’inscrivent dans une démarche bio. Le pain vient de Caplongue, les légumes de Cassagnes et Réquista, la volaille, le canard gras et ses dérivés d’Arvieu, le fromage de brebis de Prades-de-Salars, celui de vache de La Bastide-l’Évêque, le miel de Naucelle, les confitures et les sirops d’Alrance.

Commandes via internet

"Il y aura bientôt des œufs du Vibal et du porc de Meljac", annonce Anthony Degoute.

La centaine d’adhérents passe commande du jeudi matin au lundi soir sur le site panierlocal.org, une interface mise à jour toutes les semaines et pour laquelle l’association paye un abonnement indexé sur son chiffre d’affaires.

"Chaque producteur reçoit les commandes par mail et livre les produits le mercredi dans le local du Gaec de Caplongue où nous confectionnons les paniers qu’ils reprennent dans les différents points relais".

L’association prépare 25 à 30 paniers par semaine mais pourrait passer à la vitesse supérieure...

Partager cet article

Commenter cet article