Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exploit en Lozère : ils franchissent le Pas-de-Soucy en kayak !

4 Juin 2013 , Rédigé par Gite l'oustal de saint juéry Publié dans #EVENEMENTS A PROXIMITE DU GITE

Ce 29 mai 2013, la légende est tombée : Valentin et Jonas ont franchi le Pas-de-Soucy. (PIERRE GATTELET)

Ce 29 mai 2013, la légende est tombée : Valentin et Jonas ont franchi le Pas-de-Soucy. (PIERRE GATTELET)

Valentin Grollemund et Jonas Le Morvan, respectivement 23 et 22 ans, ont réussi à passer sans encombre le célèbre chaos rocheux  des gorges du Tarn. Unique.

Infranchissable. C’est bien connu : naviguer de part et d’autre du Pas-de-Soucy, dans les gorges du Tarn, c’est impossible. C’est pourtant l’exploit que viennent de réaliser deux kayakistes de très haut niveau : mercredi, Valentin Grollemund et Jonas Le Morvan, respectivement 23 et 22 ans, ont réussi à passer sans encombre le célèbre chaos rocheux situé à un kilomètre en amont du village des Vignes (48). Une première.

Mythique

"C’est un rapide mythique, avec des légendes sur sa formation, rappelle le Ruthénois Valentin Grollemund, qui connaît bien les gorges du Tarn : il y encadre des groupes l’été et ses parents résident à Sainte-Énimie. Pour moi, c’était clair depuis toujours, c’était infranchissable et puis c’est tout..."

Mais de retour d’une session de trois jours dans le haut Tarn avec son ami ardéchois Jonas Le Morvan, au vu du niveau actuel de la rivière, il décide de se pencher quand même sur la question. Les deux compères effectuent des premiers repérages depuis le haut du belvédère touristique. Passer sur l’eau au-dessus de l’éboulement : oui, ça a l’air jouable. Alors ils crapahutent pour descendre le vérifier au plus près des remous, observer le comportement des eaux et définir leurs trajectoires.

"Dans le kayak extrême, quand on se lance dans un rapide, c’est qu’on le connaît par cœur, explique Valentin Grollemund. Un peu comme des skieurs de Super G qui ont mémorisé toute leur descente."

"C’est sûr qu’il ne fallait pas se mettre à l’envers..." Valentin Grollemund

Valentin Grollemund Les deux sportifs en ont acquis la conviction : le Pas-de-Soucy peut être franchi. Tant pis pour la légende, ils se jettent à l’eau. Alors ? "La descente a duré moins d’une minute, raconte le kayakiste aveyronnais, qui a déjà franchi des chutes d’eau d’une vingtaine de mètres. Honnêtement, je m’attendais à beaucoup plus “gros”. C’est sûr qu’il ne fallait pas se mettre à l’envers, sinon ça aurait pu être catastrophique... Mais en s’appliquant, en naviguant proprement, c’est passé sans le moindre problème."

Néanmoins, le binôme tient à le souligner : le passage de ce rapide - où en été le Tarn disparaît durant une centaine de mètres sous d’énormes blocs effondrés de la falaise - reste réservé à une élite de la pagaie, car la moindre erreur peut y être fatale. Valentin Grollemund n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà “rouvert” la section des sources du Tarn voilà cinq ans et demi avec Éric Deguil, double vainqueur en titre de la coupe du monde de kayak extrême. Kayakiste semi-professionnel, il est aussi, l’hiver, vidéaste de ski extrême.

Sur le net : Valentin Grollemund dispose d’un site internet riche notamment en images et vidéos spectaculaires.www.valgrollemund.blogspot.fr.

MATHIEU LAGOUANÈRE MIDI LIBRE
02/06/2013, 06 h 00 | Mis à jour le 02/06/2013, 13 h 29

Partager cet article

Commenter cet article