Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

visite de Brousse le Château

26 Octobre 2015 , Rédigé par l'oustal de saint juéry Publié dans #LE SUD AVEYRON

 

  

 

Réalisée par le 11 nov. 2011

LA CLEF DE VOÛTE. Le nom de ce village évoque à la fois l'inextricable végétation que durent discipliner ses premiers agriculteurs et la forteresse qui le domine. Musique : Eliwagar - Rittet Til Nordariket.

Préservé du monde au pays du Roquefort, au fin fond de l'Aveyron, Brousse-le-Château domine les vallées du Tarn et de l'Alrance. Édifié pour surveiller le Tarn, le château s'étend sur un éperon rocheux au-dessus de la rivière. Après avoir appartenu aux comtes de Rouergue, de Toulouse puis de Rodez, le château devint la propriété des Arpajon, une des puissantes familles de la noblesse française, de 1204 à 1700. Certains de ses membres s'illustrèrent avec éclat dans l'histoire de France, d'autre nous on légué des tragédies plus sombres, comme celle de la jeune Hélène de Castelnau, qui à l'âge de 6 ans fut captive du seigneur Jean d'Arpajon en ces murs pendant 3 longues années.

Le château, étonnamment bien conservé, témoigne de sa vocation militaire à travers des éléments d'architecture typiques ; un donjon, une succession de tours (on en comptait six) incluses dans des remparts couronnés de mâchicoulis et percés de nombreuses archères canonnières, ainsi qu'un chemin de ronde. Le rempart, du côté du village, est percé d'une porte qui s'ouvre sur un passage voûté pratiqué dans le roc. Une petite montée mène à la cour intérieure. Le logis seigneurial, de forme carrée, est situé à la pointe sud-est de l'éperon. Du côté du Tarn, il est couronné de machicoulis. Des éléments de confort sont apportés à la renaissance ; on construit l'escalier d'honneur au XVIIe siècle, et de larges ouvertures sont pratiquées au XVIIIe siècle. Très peu restaurés, ses murs, son corps de logis et sa tour à gorge ouverte (une rareté) confèrent au château une authenticité réelle.

Le village de Brousse-le-Château, dont l'origine du nom vient probablement du latin "Bruscia" (bruyères ou broussailles incultes) remonte au XIIIe siècle. C'est avant tout pour assurer leur protection, que les habitants viennent s'installer au pied du château. Le village médiéval s'étage dans un décor idyllique avec ses ruelles étroites et pavées coupées d'escaliers, et ses maisons anciennes aux murs de schiste et aux toits de lauze. L'église gothique au clocher fortifié fut construite au XVe siècle par le seigneur Jean II d'Arpajon et sa femme Anne de Bourbon. L'édifice servait de halte aux pèlerins en route pour Saint-Jacques de Compostelle.

Le vieux pont à voûte romane pavée de gros galets, datant de 1366, constituait jusqu'à la fin du XIXe siècle le seul accès à la ville. Autour de Brousse-le-Château les coteaux sont encore marqués par les paredous, ces anciennes terrasses où l'on cultivait autrefois la vigne et les fruitiers.

Partager cet article

Commenter cet article

philae 03/08/2014 17:49

magnifique article merci pour le partage

EDITHB 02/12/2011 07:21


article très complet; A+ EDITHB