Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Cévennes

26 Octobre 2015 , Rédigé par l'oustal de saint juéry Publié dans #LE PARC DES CEVENNES

source: le Grand Journal

 

http://www.cevennes-tourisme.fr/fr/index.aspx

 

220px Carte cevennes france 150x150 Découvrir la France Les Cevennes, une destination bio... (Vidéo)Les Cévennes forment une chaîne montagneuse faisant partie du Massif central, à cheval sur les départements français de la Lozère et du Gard. L’économie cévenole repose actuellement en grande partie sur le tourisme vert et une agriculture de petites exploitations. Elle est devenue une destination à la mode.

Les Cévennes forment une chaîne montagneuse faisant partie du Massif central, à cheval sur les départements français de la Lozère et du Gard, prolongeant au sud les monts du Vivarais situés en Ardèche et en Haute-Loire, et au nord les monts de Lacaune et de l’Espinouse situés en partie dans le département de l’Hérault.

La dénomination inclut également une partie de la plaine méridionale aux contreforts sud-est et notamment le bassin alésien.

L’économie cévenole repose actuellement en grande partie sur le tourisme vert et une agriculture de petites exploitations (élevage).

Le paysage reste marqué par son exploitation passée en terrasses pour la culture des vignes, des oliviers, de la châtaigne et du mûrier. Les Cévennes furent en effet un haut lieu de la production de la soie. De nombreuses magnaneries et filatures subsistent dans le paysage.

Dans certaines vallées, la culture de variétés anciennes telles que l’oignon doux des Cévennes (AOC), communément appelé « raïolette », et la pomme reinette du Vigan redynamisent le tissu économique.

La pratique du ski reste marginale et limitée, en raison du faible enneigement hivernal. Il existe cependant deux petites stations de sport d’hiver équipées de canons à neige qui permettent de suppléer à cet enneigement irrégulier: Prat Peyrot sur le versant sud de l’Aigoual et le Bleymard sur le versant nord du mont Lozère.

Les Cévennes conservent la mémoire de Robert Louis Stevenson, précurseur du tourisme moderne, qui parcourut la région à pied, accompagné d’un âne, au cours de l’année 1878 et en fit un récit remarquable dans son ouvrage Voyage avec un âne dans les Cévennes.

Les Cévennes furent le théâtre de la guerre des camisards, opposant les partisans de la Réforme (protestants) aux troupes (catholiques) du roi (les dragons) entre 1702 et 1704-1705 (mais dans les faits, la répression dura jusqu’à la Révolution française).

Le climat des Cévennes est méditerranéen et devient progressivement montagnard en fonction de l’altitude. Il se caractérise par de fortes précipitations aux équinoxes (surtout en automne) et une sécheresse estivale parfois importante. Le gradient de précipitation annuelle est très fort entre la ligne Sauve-St Ambroix en passant par Alès (1 000 mm environ) et le sommet du mont Aigoual ou les contreforts du mont Lozère (plus de 2 000 mm) soit plus de 1 000 mm en une trentaine de kilomètres.

En hiver, les chutes de neige peuvent y être très importantes, plus d’un mètre sur 24 heures.

Partager cet article

Commenter cet article