Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Cirque de Navacelles entre le Causse du Larzac et le Causse du Blandas

25 Juin 2015 , Rédigé par l'oustal de saint juéry Publié dans #L'HERAULT

 

   TVSudMedias  TVSudMedias 

 

A l'égal d'autres sites célèbres des Grands Causses, le Cirque de Navacelles est visité chaque année par des milliers de touristes qui viennent admirer la découpe du canyon de la Vis, au travers des calcaires et des dolomies du Causse de Blandas.

Au fond du canyon, 300 mètres plus bas que le Causse, la Vis tombe en cascades à Navacelles. Le village est accroché aux rochers respectant ainsi une boucle à fond plat de champs cultivés qui entourent un petit relief de calcaires. L'ensemble est dominé par des versants recouverts de quelques éboulis vifs, qui dessinent un grand amphithéâtre, dont les barres calcaires constitueraient les gradins. Ce "cirque" est un ancien cours de la Vis et n'a donc rien de comparable avec d'autres cirques de la région, tel celui de Mourèze ou celui du Bout du Monde près de Lodève, simple reculée de la corniche calcaire et dolomitique du bord du Causse du Larzac sous les effets de l'érosion.

Ce changement de parcours de la Vis est tout à fait typique des rivières dont le tracé sinueux dessine de nombreuses boucles ou méandres. C'est le cas de la Vis à partir de Vissec et surtout de la source de la Foux, résurgence karstique qui assure son écoulement toute l'année, alors que son lit supérieur peut être à sec. Le volume d'eau débité par la source de La Foux n'est jamais inférieur à 1 métre cube par seconde.
Dans les méandres de La Vis, la vitesse de l'eau est inégale et la rivière creuse ses rives concaves, alors qu'elle dépose ses alluvions sur ses rives convexes où la vitesse est plus faible. Le méandre devient une boucle de plus en plus serrée qui sera recoupée par la rivière à sa base. Ce phénomène est fréquent : en amont du Cirque de Navacelles, trois autres méandres abandonnés, dont celui de Vissec, sont visibles en quelques kilomètres.

Partager cet article

Commenter cet article

rencontre femme russe 29/01/2013 08:57


Voilà qui est très intéressant !