Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire du Pont Vieux de Millau

30 Juin 2016 , Rédigé par l'oustal de saint juéry Publié dans #HISTOIRE EN AVEYRON

                                     Le Pont Vieux de Millau

Le plus ancien document qui fasse mention du Pont de Millau est une charte de 1156 par laquelle Raymond IV, comte de Barcelone avec son neveu Raymond-Bérenger, vicomte de Millau, accorde aux religieux de Sylvanès l’exemption de tous droits de péage.

Quant à sa construction, elle paraît dater du XI siècle et doit être attribuée aux Vicomtes de Millau.

 

Le-Pont-Vieux-a-Millau.jpg

                                                                      Croquis du Pont Vieux de Millau

Dans un enquête faite en 1539, le Pont Vieux est décrit ainsi : « Disons, moyennant serment, qu’en la ville de Millau et près les murailles d’icelle passe le fleuve le Tarn, et le grand passage de marchans conduisant leurs marchandises et denrées des païs de Rouergue, ault et bas, Aulvergne, Bourges, Paris, Rouen,  Normandie, Lemouzin, Quercy viennent passer audit Millau par un grand et beau pont basti de pierre, auquel pont a deux grands tours deffensables à carneaulx et canonières, et une maison au mylieu du pont et ung mouli à farine à deux meules édifiez dans la forteresse d’une desdites tours, lequel pont à de long trois cens quarante aulsnes, mesure de Montpellier, estant la aulsne de quatre pans ung grand pas d’homme marchand à pied, auquel pont, ainsi comme dict est, basti de pierre, a dix-sept voultes, arcz et pilliers ».

De ce vieux monument, détruit en partie par une crue du Tarn en 1758, il ne reste aujourd’hui que deux arches et le moulin.

On se demande pourquoi le Pnt Vieux fut construit, non sur la voie romaine et en face du vieux Millau, mais bien plus en aval. Ce qu’il y a de certain, c’est que le Pont Vieux fut bâti sur le roc ; il est probable qu’en amont le terrain doit être mouvant.

Et c’est sans doute pour les mêmes motifs qu’en 1821, on constrisit le Pont Lerouge à  côté du Pont Vieux, et non en face l’Hospice, dans l’axe du boulevard de l’Ayrolle, ainsi que le prévoyait le plan primitif, dressé en 1813.

En 1287 fut construit un nouveau pont à l’est de Millau (pont actuel de Cureplats), celui-ci fut appelé Pont Neuf et dès lors, l’ancien , qu’on appelait jusque-là le Pont, fut appelé le Pont Vieux.

  pont de cureplats millau

                                                           Le Pont Neuf appelé Pont de Cureplats

Depuis longtemps le Pont Vieux menaçait de ruine. Des inondations, survenues en 1751, 1755 et 1757, l’avait fortement ébranlé, jetant l’alarme au sein de la ville ; à diverses reprises, l’Administration communale s’était adressé à la l’Intendant de la Généralité de Montauban, pour obtenir la réparation ; mais celui-ci ne voulut jamais rien faire.

Le 8 janvier 1758, le Pont Vieux, dont les arches étaient deouis longtemps ébréchées et plusieurs piles sapées à la base, fut en partie emporté par une inondation ; deux arches furent abattues.

 

pont Lerouge à Millau

                                                 Le Vieux-Pont avec son moulin  vu du Pont Lerouge

Ce désastre jette la consternation en Ville et l’Administration municipale décida que la Ville établira à ses frais un Bac pour passer le Tarn, et que le service en sera fait gratuitement par deux bateliers, payés par la Commune. Le Bac, placé à côté du Gourp de Bades, est inauguré le 22 janvier.

Mais le 23 janvier, il est  décidé de faire payer le droit de passage.

Au commencement de 1759, on établit un deuxième Bac, aux Ondes. Peu de temps après la chute du Pont Vieux, on établit aussi un pont de bois provisoire, qui ne tarda pas à être lui-même emporté par une nouvelle crue.

Tiré du livre « Millau à travers les siècles »  1943  de Jules Artières

Histoire du Pont Vieux de Millau

Partager cet article

Commenter cet article

Florence 11/03/2014 08:15

Très belle documentation ... Merci :)

tridon 07/02/2013 17:44


la belle histoire du pont de millau merci biz