Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CÔTES DE MILLAU VINS D’AVEYRON

31 Août 2015 , Rédigé par l'oustal de saint juéry Publié dans #PATRIMOINE CULINAIRE DE L'AVEYRON

CÔTES DE MILLAU VINS D’AVEYRON

 

vins-cotes-de-millau.jpg

Son histoire

Le vignoble des Côtes de Millau s’étire en pointillés tout le long de la rivière Tarn sur plus de 80 kilomètres. La présence de ce vignoble de part et d’autre de Millau remonte à l’époque Gallo-romaine. Plus tard, le vin produit, fut jugé suffisamment bon pour accompagner les repas des papes en Avignon. Avant le déferlement du phylloxera au XIX siècle, les cépages gamay donnaient des vins réputés au point d’être exportés vers l’Amérique. Puis le vignoble fut reconstitué sans grand discernement, avec des cépages dont l’unique vocation était de produire en grande quantité un vin de consommation courante. La grande gelée de l’hiver 1956 a mis un terme à cette expérience.

Quelques vignes ont été reconstituées à partir du début des années soixante, avec des gamay, des syrah, des cabernet. Cette nouvelle impulsion a fondé le vignoble actuel des Côtes de Millau.

Quelques années après sa création en 1970, la cave coopérative d’Aguessac et l’arrivée en 1997 de Monsieur Alain Montrozier qui mit en place un cahier des charges très strict,  contribua également au retour des cépages historiques et au perfectionnement du savoir-faire des vignerons.

L’appellation d’origine contrôlée leur a été accordée le 28 novembre 2011 ; les vins jouissaient depuis 1994 de l’AOVDQS.

Le sol argilo-calcaire, les coteaux exposés au sud tous à une altitude inférieure à 450mètres, et les étés chauds influence du climat Méditerranéen tout proche, associés aux cépages gamay et syrah pour les rouges et rosés, mauzac et chenin pour les blancs, donnent au vins de Millau leurs caractéristiques. L’utilisation des caves fleurines, qui font aussi la grandeur du Roquefort, est un atout de plus.

 les-vins-de-cotes-de-millau.jpg

 

Caractéristiques de l’appellation Côtes de Millau

Le vin Côtes de Millau rouge offre une belle robe grenat soutenu et des reflets violets dans sa jeunesse. Au nez, le bouquet aromatique est net, intense et très expressif avec une belle concentration, des notes primaires sur les fruits rouges et noirs avec la groseille, la framboise, le pruneau, ces arômes laissent la place parfois à des notes de fruits à l’eau de vie, des touches épicées, poivrées; en vieillissant ce vin offrira des notes florales. En bouche le vin a une attaque souple, il se déploie progressivement en milieu de bouche sur une matière dense, généreuse et charnue, les tanins jeunes, sont fermes et auront besoin de temps pour se patiner. C’est un très bon vin qui s’accordera très bien sur des gibiers ou des viandes grillées. Sa température de service est de 16°C, il peut être carafé. On pourra le garder plus de 5 ans, voire plus pour les cuvées élaborées.

Le vin Côtes de Millau rosé, est étonnant, d’une jolie robe rosé soutenu, le nez est délicat, fin et s’ouvre sur des notes de fruits rouges croquants, mûrs, concentrés un peu comme le sirop : groseille, framboise et fraise. En bouche, le vin offre une belle matière et une vivacité rafraîchissante. Très bon vin d’apéritif, ou accompagnant un barbecue. Il se boit à 8°C, il n’est pas de garde, à boire sur les deux ans.

Le vin Côtes de Millau blanc, est un étonnant mélange de chenin et de mauzac (cépage de gaillac), la robe est jaune pâle avec des reflets verts, très bonne limpidité, grande brillance, étincelante. Le nez est fin, surprenant, sur des notes florales surtout. La bouche est dense, avec une matière vive et désaltérante, belle finale. On l’appréciera sur des fruits de mer, servis à 8°C. Il n’est pas destiné à patienter en cave.

Partager cet article

Commenter cet article