Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cité de la Couvertoirade

21 Septembre 2013 , Rédigé par l'oustal de saint juéry Publié dans #CAUSSE DU LARZAC

De : laclefdevoute 
  
 L'héritage des Templiers et des Hospitaliers au coeur du Larzac. Photos de notre visite à la Cité de La Couvertoirade. Voyage dans le sud de la France, jour 3 (1ère partie). Musique: Nox Arcana - The Quest Begins.

Situé aux confins du plateau du causse de Larzac, la Cité de La Couvertoirade reflète la puissance militaire des Templiers et le quotidien des Hospitaliers. La Couvertoirade constitue une véritable miniature de la ville médiévale.

Les chevaliers du Temple sont présents à La Couvertoirade dès la deuxième moitié du XIIème siècle. Leur implantation en ce lieu est due d'une part à la proximité de routes permettant de descendre vers la côte méditerranéenne pour s'embarquer vers l'Orient et la Terre Sainte, d'autre part à la présence de terres cultivables, d'eau, et d'un rocher convenant à la construction d'un château. Le village va se développer au pied du château édifié en 1249, et de l'église, tous deux construits sur le même rocher.

À la suite du complot géant ourdi par Philippe le Bel contre les Templiers, l'Ordre du Temple est supprimé au concile de Vienne en 1312 par le pape Clément V. La commanderie de Sainte-Eulalie dont fait partie La Couvertoirade passe aux mains des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.

Succédant aux Templiers, les Hospitaliers ont poursuivi l'aménagement de La Couvertoirade. Au XVème, en raison du climat d'insécurité qui règne à l'époque de la guerre de Cent Ans (1338-1453), les Hospitaliers décident de faire fortifier le bourg. Remparts, tours d'angle et portes fortifiées enserrant le village seront construits de 1439 à 1442. C'est Déodat Alaux maître maçon de Saint-Beauzély qui fut chargé d'exécuter ces travaux.

Maintenant le château est en mauvais état, mais la Cité conserve en excellente condition le mur d'enceinte et son chemin de ronde, l'Église Saint-Christophe et son cimetière contenant plusieurs stèles discoïdales anciennes, les ruelles et les maison en pierres, les aménagements liées à la collecte de l'eau, ainsi qu'un moulin à vent du XVIIème siècle

Partager cet article

Commenter cet article