Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le château de Peyrelade sur la Route des Seigneurs du Rouergue

24 Janvier 2016 , Rédigé par Gite aveyron l'oustal de saint juéry Publié dans #LA ROUTE DES SEIGNEURS DU ROUERGUE

Le château de Peyrelade sur la Route des Seigneurs du Rouergue

Le Nid d’aigle. Bâti entre le XIIème et les XVI-XVIIème siècles, le château de Peyrelade (du latin Petra Lata, pierre large) était au Moyen Âge l’une des plus importantes forteresses du Rouergue grâce à son exceptionnelle situation stratégique.

 

Une histoire de conquêtes... Peyrelade était géré en coseigneurie, ce qui engendra un fonctionnement assez complexe. Parmi les principales familles à qui appartint le château, citons les Sévérac, les Ahenric, les Anduze, les Roquefeuil et le Comte de Rodez. Le château n’échappa pas aux faits marquants de l’histoire de France : la guerre de Cent Ans, tout d’abord, au cours de laquelle les Anglais occupèrent le site de 1360 à 1367, suivie d’une période trouble à la fin du XIVème siècle durant laquelle le château fut brûlé après deux mois de siège. Durant cette époque, le château fut également victime des attaques des routiers qui l’assiégèrent et le pillèrent à plusieurs reprises. Vinrent ensuite les guerres de religion qui déchirèrent le Rouergue. En 1568, Peyrelade était aux mains des catholiques alors que la ville de Millau, toute proche, était occupée par les Calvinistes.

En 1580, ces derniers vinrent prendre Peyrelade et réussirent à pénétrer dans le château grâce à l’utilisation d’un engin explosif nommée « pétard ». Quelques mois plus tard, le château fut repris par les catholiques grâce à une ruse… L’histoire du château semble se terminer vers 1633, date à laquelle Richelieu aurait ordonné son démantèlement. Le château fut alors laissé à l’abandon et tomba petit à petit dans l’oubli. Envahi par la végétation, il servira longtemps de carrière pour les maisons des villages alentours. Ce n’était plus qu’un champ de ruines lorsque la commune de Rivière-sur- Tarn fit le pari de sa reconquête en 1977. Il s’ensuivit alors de nombreux chantiers de débroussaillage et de fouilles qui permirent les premières restaurations du bâti en 1990...

Forteresse imprenable... Le château de Peyrelade est une construction tout à fait atypique, surplombant la vallée et l’entrée des Gorges du Tarn. La forteresse fut construite sur un éperon rocheux haut de 50 mètres qui servit de donjon naturel. Les constructions et le village se développèrent ensuite autour de ce donjon, de manière plutôt anarchique : les remparts suivent la pente du terrain et la basse cour fut construite dans la partie haute du château.

Au Moyen Âge, près de 250 personnes vivaient dans le village situé au pied du rocher protégé par une enceinte longue de 250 mètres et haute de 10 mètres. Le Château de Peyrelade dispose d’un répertoire d’éléments défensifs classiques pour l’époque médiévale tels qu’assommoirs, pont-levis, tours à gorge ouverte et des hourds récemment reconstitués. Les fouilles ont permis de mettre à jour de nombreux éléments du bâti et plusieurs salles voûtées ont été aménagées.

Vue sur Mostuéjoul et Liaucous du Château de Peyrelade et le rocher faisant partie du château
Vue sur Mostuéjoul et Liaucous du Château de Peyrelade et le rocher faisant partie du château

Vue sur Mostuéjoul et Liaucous du Château de Peyrelade et le rocher faisant partie du château

Partager cet article

Commenter cet article

Yves Belzacq 29/01/2016 10:23

Du bel et bon ouvrage, que vous faites là...

Colette 28/01/2016 11:00

C'est très impressionnant, mais pas super rassurant...!

philae 25/01/2016 04:10

une merveille