Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ratafia ou Cartagène en Aveyron

10 Octobre 2015 , Rédigé par Gite aveyron l'oustal de saint juéry Publié dans #PATRIMOINE CULINAIRE DE L'AVEYRON

Personnellement je fais le choix de Cartagène parce que mon père produisé ce qu'il appelait la Cartagène à Liaucous à l'entrée des Gorges du Tarn. Nos bloggeurs de Tourisme Aveyron sur ce sujet n'ont pas poussé bien loin leurs connaissances et ont oublié l'histoire des aveyronnais.  

Le ratafia c'est le Nord...Champagne, Bourgogne  !!!

La cartagène c'est le Sud...même si le Languedoc a récupéré le mot et en a fait un label AOC. N'oubliez pas notre histoire, les aveyronnais travailler dans les vignes du Languedoc au XIX et XX siècle.Et ils savaient trouver et travailler  les bonnes choses qu'ils découvraient.

La cartagène dans le Sud Aveyron est blanche. "ll est possible d’utiliser les cépages Chardonnay et Sauvignon, bien que ceux-ci ne soient pas typiquement languedociens".

Voilà une des raisons pour laquelle nous fabriquons en Aveyron de la cartagène. Ce que propose à la vente le domaine de Bertau.

je vous laisse choisir  les différentes appellations en lisant les diifférents articles sur le sujet.

je ne retiens qu'une chose c'est que le ratafia de champagne ou du Jura ou de Bourgogne pour les avoir goûtés et la cartagène sont excellents avec modération bien entendu.

A vous de commenter...

Description

La Cartagène (Cartagena en occitan), est une boisson alcoolisée de type mistelle consommée à l'apéritif et typique du Languedoc. La mistelle est du moût de raisin dont la fermentation a été arrêtée par une addition d’alcool et qui sert à la préparation des « vins de liqueur » ou « vins mutés ». La Cartagène était traditionnellement fabriquée par les viticulteurs pour leur consommation personnelle.
Ce vin de liqueur doux se décline en rouge, rosé, blanc et doré. Il doit être fait avec du moût de raisin blanc ou rouge, issu de cépages languedociens (autorisés dans la zone d’appellation concernée) avec au moins 50% de grenache blanc ou noir.
Pour la Cartagène blanche, il est possible d’utiliser les cépages Chardonnay et Sauvignon, bien que ceux-ci ne soient pas typiquement languedociens. A ce moût de raisin, on ajoute de l’alcool vinique.
La Cartagène titre 16 à 18% d’alcool en volume. Elle contient environ 150 g/litre de sucres non fermentés. Ces éléments sont purement indicatifs puisqu’il n’existe pas de législation officielle. Ils sont conseillés par le Syndicat Interdépartemental (Aude, Hérault, Gard) de Défense de la Cartagène du Languedoc, créé en 1985.

 

La Cartagène du père Laville.

 

Recette ancestrale à base de mou de Côtes-du-rhône. 

- Prendre 1 l d’alcool à 90°,  mélanger avec 6 l de mou de raisin du jour, ajuster les proportions pour arriver à 22° final.

- Pendant 2 ans faire vieillir en bombonne de 12 ou 15 litres.

- Au début remuer matin et soir, et ensuite de temps en temps.

- Après 2 ans filtrer (papier joseph et entonnoir long)

- Mettre en bouteille et laisser vieillir 1 ans.

 

Nota du Webmaster :

Deux difficultés :

- La première, trouver de l'alcool à 90°, avec un alcool qui titre moins, il faut ajuster les proportions pour  arriver au 22° final.

- La seconde, presque insurmontable, attendre 3 ans avant de consommer !

 

 

CARTAGÈNE ou CARTHAGÈNE 

Une polémique sur l'orthographe de cette liqueur traditionnelle Gardoise.

Cartagène ou Carthagène, les partisans du premier prétendent que cela veut dire phonétiquement 1/4 d'alcool, les partisans du second prétendent qu'il y a un lien avec Carthage.

.

NDLR : Autre hypothèse, géographique celle là, sur l’origine carthaginoise de la Carthagène. Lors de la Seconde Guerre Punique Annibal traversera le Languedoc, il est fort probable que pour conserver le vin, de l’alcool lui était rajouté. Il pouvait ainsi supporter un transport chahuté sur le dos d’un animal bâté et des conditions de température peu favorable au maintien des qualités gustatives de ce précieux breuvage, destiné à maintenir le moral des troupes. De plus, son élévation en degré alcoolique le rendait encore plus efficace.

Question, alors que ce type de boisson existe sur presque toutes les zones de productions viticoles, pourquoi l’appellation Carthagène est-elle en usage seulement dans cette zone du territoire Arécomique traversée par les Carthaginois l’an 218 avant notre ère ?


Pour abonder dans le sens de la Carthagène, voici un article relevé dans la revue :

.

Le progrès Agricole et Viticole.

N° 26 Tome II - 1896 (page 222)

"La liqueur dite Carthagène s'obtient en ajoutant au moût un égal volume de trois-six de vin. On arrête ainsi complètement le fermentation. C'est un produit un peu "dur". Il suffirait, pour avoir un vin bien liquoreux, d'ajouter au moût 12 à 15 % d'alcool à 95°."

Partager cet article

Commenter cet article