Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La légende de la Vieille Morte

30 Octobre 2016 , Rédigé par Gite aveyron l'oustal de saint juéry Publié dans #CONTES et LEGENDES

La légende de la Vieille Morte

La légende de la Vieille Morte

est sans doute l’une des plus célèbres et des plus cruelles des Cévennes. Sur le parcours des « drailles et chemins camisards en Cévennes » vous croiserez les lieux de cette légende cévenole.

En des temps très reculés, on raconte que malgré son âge avancé, une dame veuve des environs de Saint Germain de Calberte, avait commis une faute et donné naissance à un enfant. Cela sans en avoir avisé la fée, qui, fort méchante, condamne la pauvre vieille à arracher au sol une énorme pierre qu’elle va devoir charrier toute sa vie, loin des hommes, sans manger, ni boire, ni dormir.

 

 

 

La légende de la Vieille Morte

Alors la vieille prit sa pierre au Mont des Laupies (grosses pierres plates), la chargea sur son ventre, mit son enfant dans sa  » saquette « , petit sac de toile, et partit, accompagnée de son chien et de son âne.

Très vite l’enfant, trop frêle pour supporter un tel voyage, meurt au Plan de Fontmort (enfant mort).

Un peu plus loin, le chien glisse et tombe entre deux rochers au Cros du chien (la fosse du chien).

Là, il se met à pleuvoir très fort et la pauvre vieille s’abrite à L’escouto se plaou (écoute s’il pleut).

Mais les rivières sont devenues très fortes et l’âne qui ne sait pas nager est emporté par les flots aupont de Négase (noie âne).

Et la malheureuse vieille, épuisée, seule, grimpe lentement et finit par s’endormir à Mordeson (mort de sommeil).

Elle a froid, perd un soulier mais doit continuer. Vient un moment où elle n’en peut plus et plante son fardeau à la Peyro vieillo , menhir de la Pierre de la Vieille .

 

 

 

Déchargée, certes, mais terrorisée, elle se met alors à pleurer et ses larmes forment Lou valat de las gotas (le ruisseau des gouttes).

Mais rien ne peut attendrir la terrible fée, qui toujours la regarde, attend qu’elle grimpe à nouveau, puis, dans un grand éclat de rire, foudroie la pauvre vieille qui meurt alors sur La Montagne de la Vieille Morte.

La légende de la Vieille Morte

Déchargée, certes, mais terrorisée, elle se met alors à pleurer et ses larmes forment Lou valat de las gotas (le ruisseau des gouttes).

Mais rien ne peut attendrir la terrible fée, qui toujours la regarde, attend qu’elle grimpe à nouveau, puis, dans un grand éclat de rire, foudroie la pauvre vieille qui meurt alors sur La Montagne de la Vieille Morte.

Partager cet article

Commenter cet article

philae 30/10/2016 11:25

magnifique