Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vais vous conter l'histoire de Mr Georges Fabre et son amour des Cévennes

21 Août 2015 , Rédigé par Gite aveyron l'oustal de saint juéry Publié dans #LE PARC DES CEVENNES

Je vais vous conter l'histoire de Mr Georges Fabre et son amour des Cévennes

Georges FABRE 1844 - 1911

Georges FABRE né le 6 Juin 1844 d'un père lozérien sortit major de l'école polytechnique en 1866 et sortit premier de l'école forestière de Nancy en 1868. Bien que pouvant prétendre à un grand choix de postes, il étonna en sollicitant en Lozère l'un des moins envié, celui de garde général à Mende ou il demeura jusque en 1875.

 

C'est à la tête du service des reboisements du Gard, après avoir été chargé du cantonnement de Mende qu'il décide de se consacrer à l'œuvre gigantesque dont on lui est aujourd'hui redevable.

 

Au milieu du XIX e siècle, dans ces vallées blotties au pied de l'Aigoual, de terribles crues et des tonnes de pierres roulées par les flots emportent et ruinent filatures et moulins. Un cataclysme dont les hommes sont en partie responsables pour avoir totalement détruit la forêt qui retenait les terres du massif. Face à ces désastres successifs, le service des reboisements songe à créer sur la montagne de l'Aigoual un vaste massif protecteur constitué de forêts domaniales : la montagne était alors pelée, râpée par les vents et les pluies, dénudée par le pacage inconsidéré, la pratique de l'écobuage, l'alimentation en bois des forges et verreries, et c'est à Georges FABRE que nous devons aujourd'hui la somptueuse forêt dominée par la station météorologique dont il fut le principal créateur.

 

Son premier combat sera de convaincre les gens d'ici de participer à l'œuvre de reboisement. Les achats et expropriations de terrains vont commencer en 1875. Les forestiers parviendront ainsi à prendre le contrôle des 15000 hectares de terres domaniales de l'Aigoual et du Lingas. C'est autour de ces << noyaux durs >>, interdits de parcours aux troupeaux, et peu à peu reboisés, que l'administration constituera ses périmètres, achetant progressivement les petites propriétés paysannes voisines dont la survie était devenue impossible, n'ayant plus assez de terres pour faire paître les troupeaux. Rares furent les propriétaires qui refusèrent de vendre, la crise du système agraire traditionnel favorisant la déprise agricole.

Je vais vous conter l'histoire de Mr Georges Fabre et son amour des Cévennes

C'est ainsi que Georges FABRE, rêvant de rendre à son pays sa parure d'antan, lancera le projet à partir de 1880, d'une station expérimentale de météorologie forestière sur l'Aigoual. Il fallut 7 ans, de 1887 à 1893, à raison de 70 jours de travail par an pour construire forteresse, sous la direction de Météo-France.

 

Georges FABRE avait trouvé sa voie. Forestier par vocation, montagnard par hérédité, discret par caractère, il préférait le terrain au bureau où il se montrait un travailleur infatigable. D'esprit très ouvert, ses connaissances dépassaient largement le domaine forestier. Il était fervent géologue, économiste consommé et géographe des mieux informés pour déterminer les limites rationnelles de reboisement.

 

Pour le conseiller en matière de reboisement, il fera venir Charles Flahaut (1852-1935), professeur de botanique à Montpellier. Avec lui il crée autour des maisons forestières, une dizaine d'arborétums, sur lesquels ils expérimentent des plantations d'essences << exotiques >> sur des sols de nature variée, à des altitudes et des expositions différentes. Nommé conservateur à Nimes en 1900, Georges FABRE y demeure jus qu'à sa retraite en 1909. Le forestier aura finalement l'adhésion des Cévenols mais pas celle de l'administration. Et mourra de "chagrin" loin des honneurs qu'il méritait. Il sera d'ailleurs limogé en 1908, avant d'être réhabilité puis unanimement admiré.

 

Georges FABRE s'éteint à Nimes le 21 Mai 1911, laissant derrière lui, avec l'Aigoual, une nouvelle forêt de plus de 10000 hectares.

Je vais vous conter l'histoire de Mr Georges Fabre et son amour des Cévennes

Partager cet article

Commenter cet article

EDITHB 22/08/2015 22:05

j 'admire ce monsieur; je suis complètement fan et admirative devant le travail qu'il a effectué;
edithb