Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire des "vierges votives" de Saint-Affrique

21 Février 2016 , Rédigé par Gite aveyron l'oustal de saint juéry Publié dans #HISTOIRE EN AVEYRON

                  

 

Pourquoi toutes ces niches, plus ou moins abandonnées sur les façades des maisons et ces statues de la Vierge, surtout dans les quartiers populaires ? Le visiteur qui s’attarde dans les rues de Saint-Affrique, ne manque pas de s’interroger sur cette curiosité que l’on ne voit dans aucune autre ville des environs.

Le 15 juillet 1854, une terrible épidémie de choléra se déclara à l’hospice de Saint-Affrique. Le mal gagna la ville. Des médecins vinrent de Rodez et de Montpellier, des sœurs de l’hôpital de Rodez. On établit des ambulances, c’est-à-dire de petits hôpitaux de secours, aux quatre coins de la ville. Le sous-préfet et le curé donnèrent l’exemple de dévouement. Jamais on n’avait vu une telle unanimité dans la ville, si longtemps divisée entre catholiques et protestants.

La dévotion à la « Vierge Miraculeuse », la vénérable statue de l’église, étant ici très grande, on décida de placarder une invocation à la Vierge sur toutes les portes, presque toutes. Mgr Croizier, bien qu’il fût proche de la fin, vint en hâte réconforter les malades. Le 6 août, toute la population était réunie dans une immense procession qui parcourut tous les quartiers décorés de guirlandes, comme lors d’une grande fête. Le 8 septembre, fête mariale, l’épidémie cessa.

Elle avait fait 228 morts. Cette ferveur est à l’origine des vierges votives.

Certaines niches ont perdu leur statue, mais un fond bleu dit encore leur destination. En 1954, 100 ans après l’épidémie, on rstaura certaines des ces vierges votives, comme celle de la rue Chreveul, au bout de la populaire rue des Albarèdes.

De Jean Delmas et Serène Delmas

 

je vous invite à visiter à l'adresse du lien ci-joint les lieux ou vous trouverez dans Saint-Affrique les différentes niches des "vierges votives".

Histoire des "vierges votives" de Saint-Affrique

Partager cet article

Commenter cet article